Journée mondiale des pauvres
17 novembre 2018
0

A la suite du Jubilé de la Miséricorde, le Pape François invitait l’Egliseà vivre et à célébrer la Journée Mondialedes Pauvres. Le 13 juin 2017, le Pape François s’exprimait ainsi : « Que cette nouvelle Journée Mondiale devienne un appel fort à notre conscience de croyants pour que nous soyons plus convaincus que partager avec les pauvres nous permet de comprendre l’Évangile dans sa vérité la plus profonde. Les pauvres ne sont pas un problème : ils sont une source où il faut puiser pour accueillir et vivre l’essence de l’Évangile. »

Ce choix de pauvreté n’est pas un choix de circonstance, c’est la condition de l’établissement d’une vie juste et pacifiée. C’est aussi l’impérative mission pour chaque chrétien d’être attentionné à son prochain le plus démuni. Ne pas remplir cette mission, c’est faire le choix de l’entre soi douilletet réconfortant, c’est oublier le cœur et la raison de notre mission de chrétien.

Servir le pauvre, c’est aussi être certain de s’enrichir soi-même. Qui a fait cette expérience concrète sait combien les plus démunis portent en eux une richesse et une vérité qui nous éclairent et nous conduisent sur les chemins des Evangiles, au cœur du message biblique. Cela nous questionne et nous renseigne sur notre propre humanité, nos faiblesses et nos peurs irrationnelles.

Et dans notre paroisse ? Comment traduire cette volonté individuellement ou collectivement encore plus fortement à Saint André ? Aux côtés de celles et ceux qui sont déjà engagés dans ce service des tables ouvertes une fois par mois, qui se veut être un lieu de fraternité, d’échanges et d’accueil. En s’engageant auprès de la Conférence Saint Vincent de Paul qui souhaite être réhabilitée dans notre paroisse et poursuivre son apostolat auprès des personnes seules et isolées. En donnant chaque dimanche au panier de la solidarité qui permet de donner des denrées à ceux qui viennent sonner au presbytère. En participant aux maraudes samedi prochain à 17h30 lors des 3 Jours de Feu. En visitant les malades et en participant, le vendredi à 15h, à un temps de rencontre avec les personnes âgées d’Orpéa. Ou encore en mettant nos compétences dans ce nouveau projet d’un réseau de solidarité et d’entre-aide dans la paroisse.

Bref, les espaces pour servir le plus pauvre existent. Vous pouvez vous aussi participer à l’un des réseaux chrétiens actifs envers les plus démunis et apporter votre pierre en partageant avec eux afin de comprendre mieux encore l’Evangiledans sa vérité la plus profonde, et permettre de mettre au cœur de notre communauté celles et ceux qui en ont tant besoin.

« Un pauvre crie, le Seigneur l’entend » Ps 33, 7                                Stephan+